Pour couper de manière optimale, une lame de scie circulaire doit être propre.

Cependant, en fonction de sa fréquence d’utilisation et des essences de bois coupées, elle finit inévitablement par s’encrasser.

De la sciure et de la résine s’agglomèrent sur les plaquettes, avec pour résultat des coupes moins nettes pouvant laisser croire qu’un affûtage est nécessaire.

Nettoyage-ecologique-lame-1

Nettoyage-ecologique-lame-2

Mais souvent, un simple nettoyage suffit à lui redonner tout son tranchant.

Dans cet article, je vous propose une méthode de nettoyage écologique d’une lame de scie circulaire. Cette méthode fonctionne également avec les fraises de défonceuse.


Avec quoi la nettoyer ?

Les produits industriels

Certains produits sont spécialement dévolus à cette tâche. Par exemple, le Formula 2050 de CMT.

D’autres produits ménagers peuvent également être utilisés, notamment le produit pour décaper le four.

Si l’efficacité est au rendez-vous, la pollution aussi : ces produits sont rarement écologiques.

Une alternative écologique

Mais il y existe également une solution à la fois efficace, peu chère, non toxique, non polluante et biodégradable. En somme : écologique.

Les ingrédients se trouvent dans la cuisine : bicarbonate de soude et vinaigre.

Nettoyage-ecologique-lame-4

Ce duo magique permet de nettoyer une maison du sol au plafond, voyons comment il peut s’occuper de notre lame de scie.


Comment la nettoyer ?

Pour commencer, il faut trouver un récipient suffisamment large pour contenir la lame. Un moule à tarte fait parfaitement l’affaire.

Nettoyage-ecologique-lame-3

Je ne vous conseillerai pas d’utiliser un plat à cuisiner avec des nettoyants industriels, mais ici, il n’y a aucun risque pour la santé avec le bicarbonate et le vinaigre.

Saupoudrez une première couche de bicarbonate, aux endroits où vont reposer les dents de la lame.

Nettoyage-ecologique-lame-5

Déposez la lame dans le moule et recouvrez les dents avec une seconde couche de bicarbonate.

Nettoyage-ecologique-lame-6

Humidifiez le bicarbonate avec de l’eau, de préférence chaude pour une action plus rapide. Il ne faut pas mettre trop d’eau, juste assez pour que le bicarbonate devienne pâteux.

Nettoyage-ecologique-lame-7

Bien recouvrir les dents. Vous pouvez y mettre les doigts, le bicarbonate n’est pas nocif.

Laissez le bicarbonate agir, d’une demi-heure à quelques heures.

Si la lame n’était pas trop sale, une vieille brosse à dent suffit à ôter les dépôts.

Nettoyage-ecologique-lame-8

En revanche, si la lame était bien sale et que certains dépôts collent encore, c’est le moment d’utiliser le vinaigre.

Versez-en un peu sur la pâte de bicarbonate.

Nettoyage-ecologique-lame-10

Mélanger du bicarbonate et du vinaigre produit de la mousse et un dégagement gazeux : pas de panique, il s’agit de gaz carbonique (CO2), inoffensif pour la santé.

Nettoyage écologique lame 11

Les deux composés vont se neutraliser via une réaction chimique qui va aider au décollement des dépôts.

Un dernier coup de brosse à dent viendra à bout des résidus.

Nettoyage-ecologique-lame-12

A la vue de ce qu’il reste dans le moule à tarte, ce n’était pas du luxe !

Nettoyage-ecologique-lame-13

Il ne reste plus qu’à rincer la lame à l’eau claire, l’essuyer et la protéger avec un petit peu de WD40.

Nettoyage-ecologique-lame-14

Efficacité

Comme vous pouvez le voir sur cette photo avant/après, le résultat est là.

Nettoyage-ecologique-lame-featured

Toutefois, si cette méthode de nettoyage écologique ne s’avérait pas assez efficace sur une lame de scie bien trop sale, sachez qu’il existe d’autres alternatives écologiques plus puissantes.

Cristaux de soude

En substituant des cristaux de soude au bicarbonate, le mélange avec le vinaigre devient encore plus efficace. Ne jamais utiliser sur l’aluminium.

Lessive de soude caustique

En remplacement du bicarbonate et du vinaigre, la lessive de soude caustique offre une efficacité redoutable. C’est d’ailleurs un des composés principaux des produits nettoyant pour le four.

Mais sachez que son utilisation requiert une protection de la peau, des muqueuses et des voies respiratoires. Que sa concentration doit être assez faible : 5 à 10% me semblent suffisant. Et qu’il ne faut surtout pas l’utiliser sur l’aluminium. Il s’agit d’un produit biodégradable, mais néanmoins dangereux, donc à manipuler avec précaution.

On peut discuter du caractère écologique de la lessive de soude, car cette dernière est nocive pour les milieux aquatiques. Mais avant d’arriver en station d’épuration, elle aura été neutralisée par le gras accroché aux canalisations. De la lessive de soude et du gras donnent … du savon et de la glycérine !

Si vous préférez rester prudent, ou si vous êtes raccordé à une fosse septique, il est toujours possible de porter les déchets en déchetterie 😉

Vous trouverez ici ma méthode pour réaliser une lessive de soude caustique en toute sécurité.


@ bientôt.

Oliv’

Pin It on Pinterest

Share This