Grâce à la société HM Diffusion, mon partenaire pour cet article, j’ai pu tester les râpes piquées main de marque Liogier. Merci à eux, ce sont des outils qui me faisaient de l’œil depuis longtemps.

râpes piquées main Liogier

Vous savez ce que dit la légende ? Que ceux qui les ont essayé une fois dans leur vie ne veulent plus s’en passer. C’est ce que nous allons vérifier dans cet article, mais avant cela, voyons ce qui distingue les râpes à bois artisanales des râpes industrielles.


Râpes piquées machine et râpes piquées main

Deux catégories de râpes à bois se partagent le marché : les râpes industrielles (piquées machine) et les râpes artisanales (piquées main).

Râpes industrielles

Les râpes piquées machine inondent le marché, elles sont produites de façon industrielle, en grandes quantités. On peut même les trouver dans les enseignes de la grande distribution, c’est dire le niveau de banalisation de l’outil.

Distinguer une râpe qualitative d’une râpe bas de gamme n’est pas trivial, le prix de vente n’étant pas nécessairement un indicateur suffisant. Entre une râpe industrielle à 5€ du magasin A et une autre à 30€ du magasin B, selon le nombre d’intermédiaires et le positionnement prix recherché par le revendeur, rien ne garanti qu’il y ait une vraie différence qualitative.

Râpes artisanales

Les râpes piquées main suivent le chemin inverse. Produites unitairement et réalisées à la main, les volumes sont moindres. Le choix des matériaux, le temps nécessaire à la confection d’une râpe en fait nécessairement un produit plus onéreux, et donc inévitablement … de qualité. Imagineriez-vous un outil fabriqué à la main, basé sur un alliage métallique de piètre qualité ? Ou à l’efficacité douteuse ? Ce ne serait pas vendeur.

Ce mode de production, à contre courant de la production/consommation de masse actuelle, ne fait plus trop rêver les fabricants. A tel point qu’ils se font rares, trop rares. Mais il se trouve que deux d’entre eux, parmi les derniers survivants et les meilleurs … sont français ! Auriou et Liogier.

Les râpes dont je vais vous parler dans cet article proviennent du second cité, Liogier.

râpes piquées main Liogier

Avec seulement deux fabricants et des volumes de productions réduits, le réseau de distribution est forcément différent de celui des râpes industrielles. Peu ou pas d’intermédiaires, outils directement vendus par le fabricant ou par quelques revendeurs avec lesquels il travaille en direct. Inutile de les chercher en grande surface, pas même de bricolage.

Là où une râpe piquée main a des coûts de production beaucoup plus élevés qu’une râpe industrielle, elle a des coûts de distribution plus réduits. Je ne dis pas que ces coûts s’équilibrent, mais que le client sait où va son argent 😉

 

Vous l’avez compris, entre râpes industrielles et râpes piquées mains, nous sommes en présence de produits à la philosophie radicalement différente. Voyons à présent ce qui les différencie techniquement parlant.


Quelles différences ?

Pour simplifier (et faire enrager les puristes), une râpe c’est un bout de métal piqué et enfiché dans une poignée. La qualité d’une râpe dépendra énormément de l’alliage métallique la constituant. Mais également de la façon dont elle a été piquée.

L’alliage

Qu’il soit trop « mou » et les piqûres de la râpe vont s’émousser rapidement. A ce propos, je vous invite à tester les râpes premiers prix des grandes surfaces de bricolage. Après quelques utilisations, l’outil n’a plus de râpe que le nom !

Je simplifie à l’extrême, mais la qualité de l’alliage, son façonnage et son traitement thermique sont fondamentaux. On trouve de tout dans les râpes industrielles, il est difficile de s’y retrouver, l’information sur le processus de fabrication étant rarement mise en avant.

Pour ses râpes piquées main, Liogier utilise de l’acier forgé, piqué puis trempé. Ici, pas de manque de transparence, les informations relatives à la fabrication des râpes piquées main se trouvent sur le site web du fabricant.

 

La poignée

Souvent en plastique sur les râpes piquées machine, elle est en bois sur les râpes piquées main Liogier. La prise en main est très confortable. Accessoirement, cela en fait de très beaux outils.

râpes piquées main Liogier - manche

râpes piquées main Liogier - fauteuil

Et s’il n’y a pas de poignée, c’est qu’il s’agit d’un rifloir 😉

râpes piquées main Liogier - rifloir

 

Les piqûres

Autant on peut trouver des râpes piquées machines qualitatives (Nicholson, Dick, …), fabriquées à partir d’un alliage et d’une poignée de qualité, autant elles vont pêcher par la faute de leur piqûre. On en arrive à la différence fondamentale entre les râpes industrielles et les râpes artisanales.

La piqûre machine ne rivalise pas avec la piqûre main. Pour plusieurs raisons.

Une piqûre mécanisée ne permet pas toujours de piquer les bords, les côtés ou la pointe d’une râpe. Sur une râpe artisanale, toute la surface est piquée.

râpes piquées main Liogier - fauteuil

râpes piquées main Liogier - rifloir

râpes piquées main Liogier - rifloir

 

Les piqûres machines sont extrêmement (trop) régulières, elles forment des colonnes de dents qui vont creuser le bois en sillons. Sillons qui vont agir comme des rails, en guidant la râpe, accentuant de fait la profondeur des sillons à chaque passage.

Elles forment des lignes qui vont venir buter contre l’arête du bois à l’entame du mouvement, l’abîmant au passage et générant un mouvement manquant de fluidité. Ainsi, les râpes industrielles marquent le bois.

Bien qu’aucune contrainte technologique n’empêche la création de piqûres à la disposition aléatoire, les râpes industrielles sont faites ainsi. C’est un point que je ne m’explique pas, bref.

 

Vous l’avez deviné, les râpes artisanales n’ont pas ce problème. Piquer une râpe à la main apporte ce soupçon d’aléatoire dans le placement des piqûres qui fait qu’elles ne sont pas rigoureusement alignées.

râpes piquées main Liogier - fauteuil

râpes piquées main Liogier - queue de rat

râpes piquées main Liogier - carrée

Les piqûres ne forment plus de lignes, le bois n’est plus creusé en sillons mais uniformément râpé. Le mouvement de la râpe sur le bois gagne en fluidité et en souplesse. Et tout cela se fait au bénéfice de l’état de surface.

 

Pour illustrer ces différences de piqûres, en haut une râpe industrielle, en bas une râpe piquée main.

râpes piquées main Liogier - comparaison

 

Les dents sont relevées une à une, il faut compter 1h30 pour cette râpe fauteuil. Uniquement pour cette étape !

râpes piquées main Liogier - fauteuil

 

Si vous voulez en savoir plus sur la fabrication des râpes piquées main, je vous conseille cette courte vidéo :


A l’utilisation

Vous vous demandez si les râpes piquées main travaillent mieux que les râpes piquées machine ? Définitivement : oui !

Les râpes piquées main n’arrachent pas le bois, elles le coupent proprement. Elles travaillent également plus vite, à chaque passage beaucoup plus de matière est enlevée. Ainsi, à travail égal, beaucoup moins de passages sont requis avec les râpes piquées main. Cela se traduit par moins d’usure pour la râpe, moins d’huile de coude, et moins de temps de travail.

Ah, et parlons de l’état de surface, il est incomparable !

Sur cette photo, on voit les sillons creusés par la râpe industrielle.

râpes piquées main Liogier - comparaison

Alors qu’avec la râpe artisanale, la surface est beaucoup plus uniforme.

râpes piquées main Liogier - comparaison

C’est une victoire par KO 🙂


Stockage

Les stocker dans la caisse à outils est une très mauvaise idée. Au contact des autres outils, les piqûres s’abîmeraient prématurément. Si vous n’avez pas de râtelier permettant de les conserver isolées les unes des autres, l’étui en plastique rigide dans lequel elles sont vendues est tout indiqué.

râpes piquées main Liogier - boite de rangement


Les râpes piquées mains sont-elles chères ?

Oui, une râpe piquée main est beaucoup plus chère qu’une râpe industrielle. Mais compare-t’on la même chose ?

Au-delà des importantes différences qualitatives précédemment relevées, d’autres facteurs sont à prendre en compte.

  • Vous ferez un bien meilleur travail, et plus rapidement qu’avec une râpe industrielle.
  • Vous ne conserverez pas une râpe industrielle 30 ans. Une râpe piquée main, oui. Pour peu qu’elle soit bien traitée (stockage), qu’elle ne soit pas utilisée sur des bois incertains (présence de petits cailloux, de silice, de clous), elle vous suivra jusqu’au bout. Ramené à la durée, l’investissement devient ridicule.
  • Vous permettez à une industrie artisanale de perdurer.
  • Sans être chauvin, pour une fois que le monde entier ou presque (j’y reviens plus tard) nous reconnaît des outils de grande qualité, autant acheter français.

 

Vous pensez ne pas avoir suffisamment l’utilité d’une râpe artisanale pour dire d’en justifier l’achat ? Peut-être parce que vos râpes industrielles ne vous donnent pas envie de les utiliser souvent 😉

Blague à part, si vous n’en avez qu’un usage très occasionnel, autant ne pas acheter de râpe du tout : un ciseau à bois, un bout d’abrasif fera l’affaire.


Où les acheter ?

Les râpes et rifloirs piqués main Liogier sont tellement bons que vous pouvez les trouver jusqu’aux USA. Eh oui, Lee Valley & Veritas ne s’y est pas trompé. Que ce spécialiste de l’outillage de qualité conseille les râpes piquées main Liogier n’est pas un hasard !

Mais revenons en France. Liogier vend via son propre site web, mais ses produits sont moins chers sur le site d’HMdiffusion. Les mystères du commerce …

En revanche, sur le site de Liogier, vous avez la possibilité de personnaliser le manche via gravure au laser.

Quelle(s) râpe(s) choisir ?

Il existe pléthore de modèles, et pour chacun, quinze tailles de piqûres.

Nuancier-gradue

© Liogier

Pour vous donner une base de comparaison, voici une piqûre n°8 et une n°12.

râpes piquées main Liogier

A titre personnel, je ne vois pas l’intérêt d’opter pour une piqûre inférieure à 6 pour le travail du bois, l’enlèvement de matière doit être monstrueux avec de plus grosses dents ! La n°8 enlève déjà beaucoup de bois.

 

A moins d’avoir un besoin précis, le choix du modèle et de sa piqûre n’est pas évident. Néanmoins, certaines râpes vont servir beaucoup plus que d’autres.

Avant tout, sachez que certaines râpes (pas toutes) sont pour droitiers ou gauchers. C’est le même prix, mais il faut le préciser à la commande. C’est le cas pour la râpe fauteuil par exemple.

 

Pour débuter, Liogier conseille les modèles suivants :

La râpe fauteuil

râpes piquées main Liogier - fauteuil

S’il ne fallait en posséder qu’une, ce serait sans doute celle là.

Recommandation Liogier : en 250 mm et piqûre n°9, ou en 200 mm et piqûre n°11. ICI

Cette râpe est très utile pour les surfaces planes ou courbes.

râpes piquées main Liogier - fauteuil

 

La râpe queue de rat.

râpes piquées main Liogier - queue de rat

Recommandation Liogier : en 200 mm et piqûre n°12. ICI

Cette râpe est parfaite pour élargir un trou , ou comme ici nettoyer une encoche arrondie.

râpes piquées main Liogier - queue de rat

 

Le rifloir à bois n°1

Recommandation Liogier : en 175 mm en piqûre n°13. ICI

Personnellement, j’ai un n°3 et il est parfait pour nettoyer les zones difficiles d’accès.

râpes piquées main Liogier - rifloir

râpes piquées main Liogier - rifloir

 

 

Avec le recul, je pense qu’une râpe moins imposante que la râpe fauteuil ne serait pas de trop.

Par exemple : râpe effilée en 200mm et piqûre n°12 (ou plus). ICI


Conclusion

Il semblerait que la légende se vérifie : je n’ai plus envie d’utiliser mes râpes industrielles. Je les conserve pour les basses besognes ou les bois de mauvaise qualité.

Avec le recul, je comprends mieux pourquoi il n’y a pas d’avis négatif sur ces produits d’exception que sont les râpes piquées main. Je prends plaisir à les utiliser là où avant j’aurais esquivé l’usage de la râpe (industrielle).

Et je comprends pourquoi, à l’inverse de ce que je viens de faire dans cet article, la meilleure technique pour en vanter les mérites n’est pas de les décrire. Il suffit juste de dire : « testez-en une, vous comprendrez ».


@ bientôt

Oliv’

Pin It on Pinterest

Share This