Il me fallait une meuleuse d’angle et cela faisait un petit moment que je voulais tester un outil de la gamme pro de Bosch. Je n’ai pas dit non lorsque le constructeur a proposé de m’offrir la meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE. Un grand merci à la marque rouge et bleue 🙂

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Malgré ce cadeau, je ne manquerai pas d’impartialité. C’est promis 😉


Présentation de la meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Il s’agit d’une meuleuse de 1900W, ce qui est très puissant pour un modèle en 125 mm de diamètre.

Vous remarquerez dans les caractéristiques techniques que Bosch communique sur la puissance absorbée (1900W donc), mais également sur la puissance débitée (1220W). Les constructeurs sont prompts à communiquer sur la première, très rarement sur la seconde. La démarche de Bosch sur ce point est à saluer.

 

La meuleuse m’a été livrée en carton plutôt qu’en mallette, ce qui n’est guère pratique à l’usage. Autant pour le transport que pour la résistance du carton dans le temps.

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Contenu du carton

  • La meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE
  • Son capot de protection
  • Une poignée additionnelle
  • Une clé à ergots
  • Une flasque de serrage
  • Un écrou de serrage
  • Le manuel d’utilisation

Le contenu est classique, en revanche aucun disque n’est livré avec.

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE


Caractéristiques

Au niveau des caractéristiques de la meuleuse, il y a quelques points très intéressants.

Dispositif d’arrêt « KickBack Stop »

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

A la fois utile pour la protection de l’utilisateur et du matériau en cours de découpe, ce dispositif stoppe la rotation du disque en cas de situation de KickBack. Je n’ai pas osé tester cette fonctionnalité, alors je vous laisse la découvrir dans cette vidéo.

Protection anti-redémarrage

Que ce soit après un « KickBack Stop » ou après une disjonction électrique, la meuleuse ne redémarrera pas d’elle-même si son interrupteur est toujours en position « on ». Il faut le ramener en position « off » puis le ré-enclencher pour qu’elle redémarre. Cela protège l’utilisateur d’un redémarrage intempestif.

Vitesse variable

Afin de pouvoir s’adapter aux matériaux à découper, la meuleuse possède six présélections de vitesse. La vitesse est réglable via une molette située à l’arrière de la machine. Cette fonctionnalité est réservée aux modèles « CIE ».

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Réduire la vitesse de rotation se fait de façon fluide et progressive. Par contre j’ai remarqué qu’augmenter la vitesse de rotation se traduit par quelques à-coups, surtout entre les vitesses 1 et 2 ainsi que 2 et 3. Ces à-coups ne sont pas suffisants pour faire lâcher prise, ils sont juste surprenant la première fois.

Capot orientable

Le capot est orientable, jusque là, rien d’extraordinaire. Ce qui est pratique, c’est la manière dont il s’oriente : sans outil ni manipulation compliquée. Sur certaines meuleuses, il faut un tournevis pour changer l’orientation du capot, sur d’autres il y a un système de levier qu’il faut déverrouiller/verrouiller. Sur la Bosch, un simple bouton permet de choisir son orientation très rapidement.

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

En premier lieu, le capot se positionne à l’envers, en alignant son empreinte avec celle du carter.

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Puis, en appuyant sur le levier chromé, le capot est débrayé. Permettant sa rotation jusqu’à la position désirée.

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Simple et rapide !

Câble d’alimentation électrique

Il est très long, environ quatre mètres, ce qui dispense dans bien des situations de devoir utiliser une rallonge électrique.

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Cette grande longueur permet également de travailler en hauteur sans que l’extrémité du câble ne quitte le sol. Ce qui est pénible quand ce n’est pas le cas, la rallonge se retrouvant dans les airs.


Prise en main

La prise en main est bonne et sécurisante, la meuleuse étant recouverte d’une matière antidérapante.

Avant de recevoir la meuleuse, j’étais un peu inquiet quant à l’interrupteur d’alimentation. Chez certaines marques, je le trouve peu pratique voire difficile à enclencher, surtout avec des gants. Sur la Bosch, l’interrupteur est suffisamment gros et maniable pour pouvoir être actionné facilement, avec ou sans gants.

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

De même, le bouton de blocage d’arbre est correctement dimensionné, ce qui permet de changer de disque sans devoir enlever les gants.


A l’usage

Pour être honnête, j’avais déjà une meuleuse. Un de ces modèles bas de gamme que l’on achète en raison de son prix dérisoire. Mais qui montre (trop) rapidement ses limites.

Je ne vais pas la comparer à la meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE, elles ne boxent pas du tout dans la même catégorie. Je dirais juste que c’est le jour et la nuit entre les deux !

 

A ce jour, j’ai utilisé la meuleuse Bosch dans deux applications : découpe de métal et ponçage de bois brut.

Découpe de métal

Là où mon ancienne meuleuse ralentissait au contact du métal, la GWS 19-25 CIE n’a montré aucun signe de faiblesse pour la découpe de cette tôle de presque 3mm d’épaisseur. Un régal !

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Revers de la médaille : il n’est pas prudent de travailler en « avalant », c’est à dire dans le sens de rotation du disque. Avec tant de puissance, la meuleuse tire et donne l’impression de vouloir s’échapper. Comme pour une défonceuse, il est plus sage de travailler en opposition.

Ponçage de bois brut

Munie du disque adéquat, la meuleuse devient redoutable pour poncer des surfaces qui prendraient trop de temps à travailler à la ponceuse traditionnelle.

Comme pour ce plateau brut de sciage par exemple.

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Le variateur de vitesse montre ici tout son intérêt. Vu la rapidité avec laquelle le bois est poncé, réduire la vitesse de rotation permet de limiter la formation de trous et de vagues. En vitesse intermédiaire (3), j’ai pu conserver une planéité tout à fait satisfaisante.

meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE

Bien entendu, il ne faut jamais immobiliser la meuleuse, sinon c’est le trou assuré !

Une vitesse plus basse permet également de moins faire chauffer l’abrasif, ce qui prolonge sa durée de vie.

Comme vous pouvez le deviner sur les photos, ce plateau était imposant : 3m x 0,5m. Son ponçage recto/verso m’a pris du temps, mais à aucun moment la meuleuse ne m’a paru lourde. Elle n’a pas non plus dégagé de chaleur excessive.

 

 

Ces deux utilisations ne m’ont pas permis d’approcher les limites de la meuleuse. C’est qu’elle en a sous le carter !


Verdict

La meuleuse angulaire Bosch GWS 19-125 CIE est un très bon outil. Malgré une grande puissance, elle reste légère et maniable. La qualité de fabrication est au rendez-vous, l’ergonomie de prise en main aussi. Elle est totalement utilisable avec des gants : mise en place d’un disque, rotation du capot de protection, marche/arrêt. Elle dispose de caractéristiques techniques la rendant sécurisante. Son variateur de vitesse lui apporte une grande polyvalence en fonction des matériaux travaillés.

Si je devais formuler un reproche, ce serait le bruit qu’elle dégage à pleine vitesse : protection auditive obligatoire ! A part ça, je ne lui ai pas trouvé de points négatifs. Ah si, j’allais oublier : l’emballage carton 😉

 

@ bientôt

Oliv’

 

Pin It on Pinterest

Share This