Dans cet article, j’explique la technique que j’utilise pour couper proprement du mélaminé.

Pré-requis :

  • une scie circulaire plongeante ! J’insiste sur le “plongeante” 🙂
  • une lame de scie à denture fine, propre et bien aiguisée.

Le mélaminé est un peu compliqué à couper à la scie circulaire, enfin, surtout lorsque l’on a besoin d’avoir un résultat propre sur les deux faces.

Sans prendre de précaution particulière, j’obtiens généralement ce résultat pour la face supérieure :  

Pas fameux ! Le fautif ? Ou plutôt … les fautives ? Les dents de la lame ! Ces dernières arrachent le revêtement de surface lorsqu’elles ressortent du bois.

Et si l’on commençait par entailler le revêtement avant de couper la planche entièrement ? Ainsi les dents n’auraient plus rien à arracher en ressortant du bois.

Bingo !

L’astuce consiste à régler une profondeur de coupe minimale, juste de quoi couper le revêtement, pas plus. Soit 1 mm. Ainsi, les dents de la lame ne pénètrent pas profondément le bois, et ne risquent donc pas de l’arracher en ressortant.

Attention, c’est parce qu’il faut pouvoir régler la profondeur de coupe que cette astuce n’est pas réalisable avec une scie circulaire classique

Une fois la profondeur de coupe réglée, c’est parti pour un premier trait de scie. J’ai observé que le résultat était encore plus satisfaisant en sciant à l’envers, c’est à dire en tirant la scie vers soi plutôt qu’en la poussant.

!! Attention! Cette méthode est dangereuse, la scie pouvant vous échapper des mains sous l’impulsion donnée par la lame en rotation. Elle n’est réalisable que parce que la profondeur de coupe est réglée sur une très faible valeur. Ne jamais essayer cette méthode avec une profondeur de coupe plus importante qu’1 mm. Et toujours bien tenir la scie durant la découpe !!

Une fois le revêtement de surface entaillé, il suffit de modifier le réglage de profondeur en fonction de l’épaisseur de la planche, majoré d’1 à 2 mm. Et de procéder à un second trait de scie, cette fois de manière classique : en poussant la scie.

Le résultat obtenu est nettement meilleur :

Et la face du dessous me diriez-vous ? Eh bien, en coupant votre planche sur un martyr (ici le plateau de mon établi Festool MFT3), tout en faisant attention de ne pas régler une profondeur de coupe trop importante, le résultat sera très satisfaisant également.

Oliv’

Pin It on Pinterest