Choisir une équerre ? Bah, il suffit d’acheter la première qui passe !

Mais que nenni ! Il y a équerre et équerre, et comme souvent : on l’apprend en se faisant avoir.


Celles proposées dans les GSB (grandes surfaces de bricolage) sont insuffisamment précises. On le découvre généralement à son insu, quand un assemblage réalisé à angle droit s’avère être étonnamment bancale.

Et en général on met du temps à découvrir le coupable, parce que l’équerre n’est pas le suspect que l’on identifie en premier. Pensez donc, si c’est en vente, c’est que c’est précis !

C’est clairement honteux de se voir proposer des équerres qui n’ont d’équerre que le nom. Et pourtant, elles représentent la majorité de celles que vous allez trouver à la vente.

 

Ainsi, pour tout achat d’équerre, je vous conseille de les tester avant de sortir la carte bleue.

Le test est facile à réaliser, il vous faut une planche avec un bord bien rectiligne et un crayon fin (critérium).

Le test consiste à placer l’équerre contre le bord rectiligne et tracer un trait.
IMG_20140703_192712

Puis retourner l’équerre et tracer un nouveau trait sur le premier.
IMG_20140703_192739

Et enfin regarder si les tracés se confondent.
IMG_20140703_192846
Hmmm, les tracés n’ont pas l’air de bien se mélanger ?!

Zoomons un peu sur la fin du tracé pour voir …
IMG_20140703_192835
Voilà donc une équerre bonne pour le rebut ! Ou à réserver pour du traçage.

 

Si défaut il y a, il sera d’autant plus visible que l’on est loin du bord.

Afin de vous donner un ordre d’idée, pour une équerre de 300 mm que j’ai possédé (paix à son âme), j’ai constaté un écart de 2 mm entre les deux traits. Soit 1mm de défaut, vu que l’écart additionne deux fois le défaut du fait du retournement de l’équerre.
Ce qui correspond à un défaut angulaire de : sin (a)= 1/300 => a = sin-1(1/300) = 0.19°
Je vous laisse imaginer si vous calibrez vos machines-outils avec ce défaut …

 

Bref, toujours tester une équerre avant de l’acheter !

 

Si vous ne pouvez pas tester l’équerre de vos rêves (achat par correspondance, ou pas de planche/crayon à disposition), je vous conseille de prendre une équerre certifiée.
C’est le gage d’une équerre qui aura été testée, rectifiée, et qui répond à des critères de précision normalisés.

Pour les équerres, on parle de « classes ».
J’en connais quatre, de la meilleure à la moins bonne : Classe 00, Classe 0, Classe I et Classe II.
C’est la norme DIN875 que l’on retrouve derrière ces classes.
On laisse tomber la Classe 00, beaucoup trop précise (et chère) pour nos besoins de boiseux.

Précision : une équerre de classe II ne signifie pas que l’équerre est mauvaise, elle sera d’ailleurs bien plus précise que les équerres non certifiées du commerce. Cela signifie juste qu’elle est un peu moins bonne qu’une classe I ou 0.

 

Pour le travail du bois, une équerre de classe II sera suffisante. Mais si vous projetez d’avoir un jour une machine-outil ou de travailler le métal, une équerre classe I ou 0 pourra être utile. N’oubliez pas que vous allez utiliser votre équerre durant de longues années, c’est un investissement d’avenir qui justifie de casser sa tirelire 🙂

 

Ou alors, vous pouvez éventuellement en acheter plusieurs, avec ou sans chapeau, de dimensions et de classes différentes : elles vous serviront toujours !

A savoir qu’à dimension équivalente, une équerre de classe 0 sera plus chère qu’une équerre de classe I, elle même plus chère qu’une équerre de classe II.

Il n’y a pas d’équerre de grande taille dans la classe 0, ce qui limite le choix … et c’est tant mieux, les tarifs seraient indécents.
Il y a des équerres de grande taille en classe II, mais attention, les tarifs piquent également.

 

A vous de trouver le bon compromis entre classe, dimension et prix que vous voulez y mettre.

Vous aurez également à choisir la forme : avec ou sans chapeau.

  • Une équerre avec chapeau sera idéale pour se plaquer contre un bord.
  • Une équerre sans chapeau sera idéale pour vérifier l’équerrage interne d’un assemblage

 

Personnellement, j’ai trouvé mon bonheur auprès de la marque allemande Vogel, en classe 0 et 1, et en inox.
Elles sont numérotées et accompagnées d’un certificat, ça met tout de suite en confiance 🙂

A savoir que je me sers majoritairement des deux plus petites.

IMG_20140703_200050

A toutes fins utiles, voici leurs références. De la plus petite à la plus grande :

 

Oliv’

Pin It on Pinterest

Share This